Doutes

Ces derniers temps, au travers de mes billets, j'affirme souvent mon attachement à la raison et à la libre-pensée, et, par extension, mon refus des croyances dogmatiques et des superstitions, aliénantes par définition, tant intellectuellement que dans la relation à autrui.

Ce besoin de compréhension et de causalité adéïque ('tain, je me déchire en néologisme, moi ^^), ça fait longtemps qu'il est mien. 

(Il est d'ailleurs certainement plus le fruit d'une expérimentation de la vie libre d'a priori dogmatiques servis par un cathéchèse et de superstitions nébuleuso-chrétienne qui auraient pu être ressassées par une bien-pensanse familiale que d'un bourrage de crâne laïquo-anticlérical de base.)

J'ai un vieux souvenir d'enfant qui illustre cet ancrage dans le rapport de cause à effet.

Vers 7 ou 8 ans, je découvrais les Tintins d'Hergé, qui contrairement aux contes, se fondent sur le réel pour dérouler le fil de l'histoire.

Dans "Tintin au Tibet", le Capitaine Haddock, ivre, poursuit des bandits sur une pente enneigée. Il trébuche, part en roulade, et se transforme en boule de neige qui grossit grossit. Il entraine dans sa chute les méchants qui se bouledeneigent aussi.

Finalement, la pente s'ouvrant sur un ravin, toutes les boules de neige sauf une tombent dans ce ravin. Celle qui n'est pas tombée grace à un rocher solitaire qui a interrompu sa course à quelques mètres du gouffre contenait le Capitaine Haddock.

Tintin se fait alors la réflexion suivante (ou à peu près) : "Décidément, il y a un dieu pour les ivrognes"

Du haut de mes huit ans, je n'ai jamais compris cette phrase : dans mon monde du réel, il n'y a que la chance qui existe, pas la protection divine, que le oui ou le non, pas le oui-mais-non-finalement. En d'autres termes, c'était certes aussi bien que le Capitaine soit sauf (parce que je l'ai toujours bien aimé, le Capitaine), mais s'il était tombé, la cause intiale aurait été la bétise engendrée par l'alcool, pas un désintérêt ou une ire divine.

Je constate d'ailleurs qu'à l'époque, même le concept de deux ex machina me restait difficile à appréhender.

 

Et pourtant ...

 

Et pourtant, alors que ça faisait une semaine, voir plus, que la plateforme de mi-blog était bien kaputt, qu'un peu échaudé par l'expérience JeunZ, j'avais renoncé à l'idée de revoir mon blog, qu'en l'absence de sauvegarde depuis janvier, j'envisageais, un peu découragé,de laisser tomber le blogage, alors, donc, que plus aucun espoir ne subsistait, voilà que, non-seulement, mon blog réapparait mais, en plus, avec TOUS les billets ...

 

Ok, ok, mea culpa : il doit y avoir un dieu pour les bloggueurs qui négligent leurs sauvegardes ...

 

(Le deus ex machina de ma vie bloguesque explique ici ce qui s'est passé, et a un chouette geste en supprimant la pub sur les blogs jusqu'à nouvel ordre :) )

 

Commentaires

1. Le mardi, mai 20 2008, 11:46 par Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Au cas où l'expérience t'aurait échaudé, je te garde une place au chaud chez moi si cela te dit un jour.

2. Le mardi, mai 20 2008, 14:03 par Solita

Un peu dégoûtée moi aussi j'ai quand même recommencé un autre blog.
Comme je n'avais pas fait de sauvegarde depuis longtemps, il m'a fallut réentrer les billets et dessins un à un...
Le jour où je termine enfin la mise en place, mon ancien blog réapparait...
Y a-t-il vraiment un Dieu des bloggeurs?

Quand au Dieu des alcooliques, j'y crois par contre à 100%, pour les cotoyer au quotidien; sans ça impossible qu'ils arrivent à certaines heures à garer la voiture niquel dans les traits, sans rien qui dépasse, et s'écrouler ensuite juste la portière refermée, dans un coma éthylique!

3. Le mardi, mai 20 2008, 16:00 par KannTo

Khaos > Merci ! :) Je pense que si la plateforme n'était pas réapparue et si j'avais recommencé un blog, je serai venu buquer at'batinsse ^^.
Là, je suis plutôt en confiance, finalement, pis surtout j'aurais dû le faire lors de mon déménagement de JeunZ. Le temps, mon bon monsieur, c'est de temps dont je manque ^^ (mais soit bien certain que ta proposition reste bien au chaud dans mes projets :) )

Solita > "Le jour où je termine enfin la mise en place, mon ancien blog réapparait... Y a-t-il vraiment un Dieu des bloggeurs?" > :-D
Alors, oui, je pense qu'il y a un dieu des blogueurs. C'est juste que toi, il met ta foi à l'épreuve :-D

Sinon pour ta preuve de l'existence du dieu des alcooliques, tu n'y est pas du tout : c'était le Capitaine Haddock IRL, et tu étais dans une histoire de tintin :-D

4. Le jeudi, mai 22 2008, 03:42 par Io

T'as pas interet à stoper toi !

Tu continues ton blog, sinon je boude. O.o

5. Le dimanche, juin 1 2008, 16:20 par arille

Alors moi j'ouvre plein de fenêtres comme ça j'ai plein de KannTo qui jouent en même temps et ça fait un concert épatant !!!

Alors les affaires, ça marche ?

http://arille.over-blog.com/article...

6. Le samedi, juin 7 2008, 10:47 par KannTo

Io > Mais je n'envisageais pas de stopper ^^ ... pis je veux pas que tu boudes, donc ça tombe bien :-)

Arille > tu dois être bien échouie :-D . Excellent cette photo :-D mais je viendrai la commenter sur ton blog ;)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet