Chaîne à la con, deuxième partie

Re coucou.

Voici donc la suite et fin des conséquences du piège de Zizanie.

Pour toute réclamation, protestation, etc, etc, merci donc de vous adresser à elle :)


Votre niveau d'anglais :

Bof, bof.
Je m’exprime a priori pas trop mal, si ce n’est un manque de vocabulaire patent qui m’oblige à des circonvolutions à la con et un accent très français.
A l’écrit, c’est plus ou moins pareil, le problème de l’accent en moins et une pénibilité accrue vu celui du manque de vocabulaire.
Quant à la compréhension, si à l’écrit ça va (avec un dico à côté, hein, toujours pour le manque de vocabulaire), l’oral est catastrophique et dépendra surtout de l’accent de la personne qui parle : tant que c’est académique, je limite les dégats, mais quand c’est Marc Knopfler ou Robert Smith qui s’expriment (sans compter les américains), ils pourraient aussi bien parler chinois que j’en comprendrai autant oO.

Bon, disons que mon niveau me permet de comprendre les chansons que j’écoute, de faire reconnaitre celles que je chante (même si je me fais moquer), de laisser google en mode web, de rire sur le net des bêtises anglophones et de laisser des commentaires courtois et shakespeariens sur des blogs ou des vidéos.

Mais au fait, elle complètement sans intérêt, cette question, non ? oO


Le plat que vous réussissez toujours :

Les spaghetti carbonara.
Des lardons fumés, des oignons, de la crème fraiche, un peu de gruyère râpé sur les pâtes …
(oups, je bave …)
(Tiens, je sais quoi faire ce soir :p )


Le plat que vous réussissez souvent :

La pela.
A peu de choses près, ça ressemble à une tartiflette : des lardons fumés, des patates, des oignons, de la crème fraiche et du reblochon.

Mais, là où pour une tartiflette tu balances tout dans une poêle et où tout cuit au petit bonheur la chance, la pela nécessite de tout couper en cube (sauf le reblochon), de tout faire revenir séparément, puis de faire des couches superposées dans un plat profond. Là, tu mets des noisettes de crème fraiche, et tu places ton reblochon bien fait (genre, tu l’as laissé la journée sorti du frigo), coupé en tranche (mais pas entièrement : tu l’entailles juste jusqu’à la peau du dessous)
Après, tu mets au four, thermostat 7/8 (que tu auras préchauffé 10/15 mn avant, sinon ton fromage sèche et t’as l’air con), jusqu’à ce que la peau du reblochon commence à dorer et que le fromage a bien coulé partout.

C’est digeste, léger et excellent pour la santé, à condition de n’en prendre qu’une demi cuillère à café.
Au-delà, tu risques les foudres de ton médecin à cause de ta prochaine prise de sang et la damnation éternelle parce que juste c’est bon.

Si comme moi, tu ne fais jamais de prise de sang et que tu es athée (ouais, non, parce que là, tu ne peux pas te permettre d’être agnostique !), et donc, que tu te sers normalement, tu peux finir de te suicider avec un magnum blanc : outre le fait que cette saloperie est à tomber par terre, il y a aussi et simplement le plaisir de l’excès (et là, pela + magnum, c’est idéal).

Après, je te souhaite une maison en plain-pied parce qu’il n’est pas question de penser monter un escalier, tu trouve donc ton lit et tu peux hiberner sans aucun souci.


Votre monument préféré :

Les châteaux médiévaux en ruine, de préférence sans rénovation et sans valorisation.
Juste les ruines, envahies par la végétation (j’ai beaucoup de souvenir d’enfant dans ce genre d’endroit (ceci expliquant peut-être cela): j’ai manqué ici de me casser le dos, là de me faire crever un œil, où encore d’y laisser ma peau … mais qu’est-ce qu’on a pu se marrer ^^).

En fait, aucun monument récent ne m’a jamais époustouflé, un peu comme si le vécu de l’endroit, son histoire, l’humanité dont il est imprégné était plus important que l’endroit lui-même.

Ou alors, les « monuments » naturels : les montagnes, les falaises, les forêts, et de manière générale, toutes les manifestations de la puissance et de l’immensité de la nature.


Un objet que vous détestez :

Bah a priori, à part la roulette du dentiste, je n’en vois aucun, du moins en ce moment.

A une époque pas si lointaine, il y avait ma boite aux lettres et le téléphone, mais c’est fini, ça.


Votre dernier achat coup de cœur :

Ma guitare.
Ma belle Charvel que j’aime.
Ca fait déjà bientôt un an (comme quoi, les achats coup de cœur, hein :/ )

En fait, même si j’ai économisé plus d’un an de clopes pour me payer une gratte, il se trouve que celle que j’avais initialement choisie et qui rentrait pile poil dans mon budget était victime d’une avanie assez rare sur le vibrato, avanie qui existait sur ses deux sœurs présentes dans le magasin.

Comme il n’était pas question que je reparte sans guitare, j’ai craqué mon budget pour la Charvel qui déchirait bien sa mère en slip et sur laquelle j’avais initialement tiré un trait.


Votre vœu le plus cher :

Revenir 3 ans et demi en arrière.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet