Gaie morbidité

(...)
Mourir, mourir, mourir
Pour une nuit,
Pour un après-midi.
Mourir, mourir
Comme on s'endort,
Faire la nique à la mort.

Mourir les yeux ouverts
Pour mieux te regarder
Et voir dans tes yeux verts
Une larme couler.

Mourir pour le plaisir
De renaître demain,
Mourir dans un sourire
Et te comprendre enfin.

(...)

Mourir comme on s'endort
Mourir comme on s'enivre
Pour changer de décor
Et puis renaître et vivre.


Maxime LE FORESTIER - Mourir pour une nuit

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet