Billet contre-nature

Je suis très loin d'être un téléphage : en plus d'un déficit patent de temps à perdre, j'ai la flemme d'installer une antenne digne de ce nom (et la faire installer, c'est cher pour ce qu'elle recevra), si bien que sur le P.T.S. (Poste de Télévision du Salon), nous ne recevons dans le meilleur des cas que les trois premières chaînes, afligées d'une image détestable, et ce, en fonction du bon vouloir des ondes hertziennes, qui, décidemment, resteront l'un des mystères les plus insondables de mon quotidien (avec, bien sûr, et ma soirée me l'a encore montré (soupir), le fonctionnement très spécifique, définitivement caractériel et souvent détestable de Ma Blonde), me rappelant dès lors à quel point je suis heureux de n'avoir pas persévéré dans la voie de l'ingéniérie, ses préalables n'étant vraiment pas pour mes schémas de pensée ...


Toutefois, parce que Ma Blonde le souhaitait, parce que c'est rigolo de regarder les dessins-animés avec les gremlins le dimanche matin dans le lit parental, et que parfois, contre toute attente, notre redevance audiovisuelle peut être utilisée de manière non-abêtissante, nous avons installé notre première télévision (format timbre-poste) dans notre chambre conjugale, équipée sur son dessus d'une bête antenne d'intérieur qui, pour une raison qui m'échappe (Cf. fin du paragraphe de la phrase précédente), capte, elle, les six chaïnes ...

Il se trouve que je regarde "la nouvelle star", sur M6 (oui oui, cette phrase est déjà finie).
Et que je lis le blog du Maître de Khaos.
Le lien, me direz-vous, entre ces deux "révélations" ?
Si vous suivez le blog en question, vous le connaissez ; sinon, ce lien est ce billet ...

...

Voilà, vous êtes revenu ?
Donc, je regarde "la nouvelle star", à l'occasion (ben ouais, je ne suis pas accro, quand même, pis j'ai déjà ma dépendance à JeunZ ;-) ), et en réaction au sus-linké billet, j'avais envie de rendre à César ce qui lui appartenait...

J'ai découvert ce programme l'année dernière, en suivant, avec réticence, le conseil de Copain de Moi. Et j'ai été bluffé ...
Alors, bien entendu, cette émission a des défauts détestables: le boulot de rabatteur gerbant de castaldi qui joue sur la dramatisation de l'échec et la culpabilité du téléspectateur, la mise en scène du ridicule de personnes qui ont des étoiles plein les yeux, les appels surtaxés, la soit-disante nécessité de virer des candidats ...
Oui, mais ...

Oui mais, d'abord, ça n'est pas de la télé-réalité, du moins, pas au sens du loft ou de la star-académie : on ne voit pas mis en scène les relations des candidats. On les voit répéter, répéter, répéter; on entend leur défauts et leurs qualités assénés par le "jury"; on a un apperçu de leur vie "civile" (c'est finalement une simple présentation), mais ça ne va pas au-delà.

Oui, mais, ensuite, c'est la seule émission que je connaisse qui nous fait découvrir des gens aussi talentueux ... la saison précédente avait été gagnée par Myriam (me demandez pas son nom), une fille qui, à chaque fois qu'elle chantait, me mettait tous les poils (et je suis bien fourni) au garde-à-vous.
Je l'ai revue mercredi dernier : ça m'a fait pareil ...
Comme avec le jeune gars qui a repris "Don't let the sun get down on me" d'Elton John ... tout pareil ...
Comme avec la black qui a repris "It's raining men" ... tout pareil ...
Et bien sûr, comme avec le dénomé Christophe, qui est un véritable extra-terrestre vocal : j'ai eu l'impression d'entendre "New York, New York" pour la première fois, rien que ça ... et ce type fera carrière, d'une manière ou d'une autre ... et je ne pense pas que M6 (ou la société de production derrière l'émission) soit contrariée par son talent : ils sont forcemment capables de mesurer le plébiscite qu'engendre tel ou tel candidat, sans compter que les maisons de disques savent reconnaître leur intérêt au-delà d'un physique (voir pour celà la réussite de Chimène Badi, seule vrai gagnante de pop-star alors qu'elle avait été éliminée du jeu à quatre ou cinq tour de la fin)

Bref, nonobstant les défauts mercantiles de ce programme, je trouve que toutes ces personnes sont belles, en ce qu'elles sont quidam et en possession d'un talent souvent rare, qui en remontrerait à certaines vedettes actuelles ...
Pour le coup, sans M6, je ne les aurais jamais entendues, et elles ne m'auraient pas procuré ces frissons ...

Pourquoi ce titre ? Parce qu'il est de bon ton de jeter aux orties ce genre de soupe, quelles qu'en soient les éventuelles qualités, surtout quand on se dit amoureux de la musique, comme ma pomme ...

Commentaires

1. Le samedi, mai 6 2006, 09:31 par solita

Je salut ici le fait que tu ne sois pas "passé par hasard sur M6" et que tu reste libre de tes ressentis face à la pensée à la mode qui veut dénigrer à tout prix et faire croire que "ah non moi je regarde pas cette daube" alors que tout le monde le fait juste parce que ya rien d'autre à la télé...

2. Le samedi, mai 6 2006, 10:00 par Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Au risque de creuser une distance entre nos courants de pensée, je maintiens personnellement que ces gens ne sont en rien des stars (ni nouvelles ni anciennes). Ce sont à la limite des interprètes jetables.

Ils ont certes une belle voix (enfin pour certains, puisque je ne partage pas, loin de là, l'avis du jury sur leur talent) mais sont pour la plupart complètement creux et n'ont pas l'étoffe d'être eux-même.

C'est en ce sens que Christophe me semblait intéressant. Il n'interprète pas, il convertit des chansons à son univers ce qui est beaucoup plus intéressant. Lui à de nombreuses qualités qui pourrait éventuellement le transformer en véritable star (c'est-à-dire capable de passer cette fameuse barrière des 1 an).

Maintenant il est évident que le principe économique même de l'émission l'empêchera d'aller beaucoup plus loin. (Chaque ancien gagnant restant un peu trop longtemps sur le devant de la scène met automatiquement les émissions suivantes en faillite)

3. Le mercredi, mai 10 2006, 14:25 par KannTo

Solita > Merci :-) mais en même temps, lorsqu'il n'y a rien qui m'intéresse à la télé, je ne la regarde pas ... ça veut donc dire que je regarde (parfois) la nouvelle star parce que ça m'intéresse (ce qui n'en fait pas pour autant un programme intéressant dans l'absolu ) ... ahhhhh, mais qu'est ce que je raconte moi ?!! je viens de dire que "la nouvelle star" m'intéressait !!! et ma réputaton mondiale, alors ??? *flagellation*

Khaos > eh eh, me voilà bien content (et flatté que cela constitue un risque pour toi) de constater qu'aucune distance ne semble se creuser entre nos courants de pensée; voilà mes humbles avis :

  • ces gens ne sont effectivement en rien des stars; juste des quidams avec une Voix, qui ne cherchent pas à se faire passer pour autre chose, non ?
  • ce sont des interprètes, si ce n'est jetables, en tout cas considérés comme tels par les producteurs.
  • ils sont creux, mais ils sauraient se "remplir" et auraient l'étoffe d'être eux-mêmes si on leur en laissait le temps
  • Christophe est "exceptionnel" (voix, qualité d'interprétation, acquisition de la chanson, charisme, personnage) ...
  • ... mais s'il devait passer la barrière des un an, ça ne ferait pas de lui une star (mais tout dépend de la définition que l'on donne au mot ;-) )

A vrai dire, mon billet s'attachait plus à évoquer la "beauté" de ces concurrents qui m'ammènent un plaisir évident : ils ont un talent avant d'arriver dans cette émission, et le jeu leur donne l'occasion de faire progresser ce talent et de s'éclater devant un public. Tous ne sont pas parfaits ("fausseté", "arythmie"), mais globalement, je sais que je suis incapable de faire ce qu'elles font (je parle de chant, bien sûr), donc, je les respecte.
Comme je l'évoquais dans mon billet, le fait que l'émission soit moins une télé-réalité qu'un radio-crochet les rend plus aimables, plus respectables et les inscrits, plus qu'une "star-académie", dans une construction personnelle et dans un leur amour de la musique.

Enfin, je ne comprend pas le mécanisme que tu décris dans ta dernière remarque (le rapport entre le succès de l'émission et la nécessaire absence de durée de la carrière d'un gagnant).

Quant à Christophe, je ne sais pas s'il sera une star, mais il fera forcemment carrière, d'une manière ou d'une autre (carrière à prendre ici dans le sens de gagner sa vie dans ce métier de chanteur) (je pense d'ailleurs que "pour être une star" de nos jours, il faut faire partie du système mercantilo-télévisuel, être construit de toute pièce (chanson, image, pub), et que les gens talentueux sont des gens connus et reconnus par une minorité, dans un cercle plus fermé).

Pour finir, une précision suite à la relecture de mon billet : ma dernière phrase n'est pas un jugement de valeur, et chacun sait distinguer les critiques construites, argumentées et prenant leur source dans une conviction sincère et individuelle de celles qui ne sont que des lieux communs
(accessoirement, cette phrase était aussi une manière de me justifier, parce que, sincèrement, il n'y a pas lieu de se réjouir à sembler défendre une émission dont l'emballage est tout de même le profit, l'exploitation de la crédulité des téléspectateurs et l'adhésion entière au principe de "si t'es pas le meilleur, alors tu dégages")

4. Le mercredi, mai 10 2006, 14:45 par Khaos Farbauti Ibn Oblivion

>Enfin, je ne comprend pas le mécanisme que tu décris dans ta dernière remarque (le rapport entre le succès de l'émission et la nécessaire absence de durée de la carrière d'un gagnant).

Je m'explique : si, lors de la nouvelle star 9, un talent exceptionnel est découvert (après tout ils sont là pour ça). Le système marketing va immédiatement se mettre en marche une fois l'élection terminée et les français n'auront plus d'autres choix que de "manger" du gagnant à toutes les sauces et sur toutes les radios.

Si, comble de chance pour le candidat, il parvient à sortir un deuxième album dont le single est encore plus accrocheur que pour le premier album. Ce chanteur va alors dépasser la fameuse barrière des 1 an.

Il va alors mathématiquement concurrencer la nouvelle star 10. En effet, le public de l'émission (qui est globalement le même d'une saison à l'autre) ne peut pas être véritablement fanatique ET de l'ancien gagnant ET du nouveau.

Donc plus l'ancien est bon et perdure, plus le nouveau (et même l'élection d'un nouveau) va être délaissé, engendrant par la même une diminution des sms et des ventes de disques.

C'est ainsi que le relatif succès d'Amel Bent par exemple à totalement éclipsé la saison de la nouvelle star de l'année suivante. Très peu de personnes se souviennent même du nom de la gagnante.

Stratégiquement il est donc évident que pour obtenir le meilleur gain les producteurs se doivent de faire disparaître les candidats précédents avant qu'une nouvelle saison ne commence. Pour ne pas se concurrencer eux-même.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet