Là-bas si j'y suis - du 20 au 24 novembre 2006

Petite fournée de podcast de la semaine. Les émissions de la semaine dernière semblent avoir moins de punch, mais après la puissance de celles sur l'Afghanistan, c'est sans doute normal. Ca reste toutefois du "là-bas si j'y suis" : abusez-en, ça n'est pas encore interdit ...

Edit : l'avis de Dulaurens sur l'émission de vendredi (merci ;) ) :
L'émission sur Cornelius est monstrueuse!!! A écouter absolument, pour adultes et adolsecents.


à (ré)écouter sur www.la-bas.org


Lundi 20 novembre - L'ivresse des sondages

« Une France noyée sous les sondages... ». Après les entrailles de poulet, c’est dans les chiffres que l’on cherche aujourd’hui à lire l’avenir… Parce que, comme dirait le fou de l’histoire, à cet endroit, il y a de la lumière ? Pas si sûr…
Entretien avec Alain Garrigou, autour de son livre L’ivresse des sondages, publié aux éditions La Découverte.
Emission préparée avec Renaud Lambert.

Mardi 21 novembre - Première fois la mort

Racontez-nous votre première rencontre avec la mort.
Reportage de Sophie Le Chevalier.

Mercredi 22 novembre - Malheur aux « barbus » (1)

A Roissy, 72 salariés ont été interdits de badge par le Préfet. Le badge est ce sésame qui leur permet d’accéder aux zones réservées de l’aéroport et donc de travailler.
Pourquoi ? Musulmans, ils sont susceptibles d’être proches des milieux islamistes et de mouvements terroristes. Beaucoup de conditionnel, de nombreux doutes, mais ni preuves, ni faits avérés et "quelques" incohérences ...
Reportage de Pascale Pascariello et Dillah Teibi

Jeudi 23 novembre - Malheur aux « barbus » (2)

La société Chronopost qui travaille également sur les zones réservées de l’aéroport de Roissy n’a pas respecté les règles de sécurité. Les faits sont avérés et pourtant, contrairement aux 72 salariés privés de badges, Chronopost ne subit aucune sanction de la part du Préfet. Deux poids, deux mesures ?
Reportage de Dillah Teibi

Vendredi 24 novembre - Cornelius Castoriadis

Nouvelle diffusion de l’entretien avec Cornelius Castoriadis réalisé il y 10 ans.
Le philosophe et politologue Cornelius Castoriadis a défini la démocratie et ses conditions de possibilité. Décédé en 1997, le penseur français d’origine grecque a passé une bonne partie de sa carrière à confronter la démocratie comme projet et surtout comme idéal, avec le régime démocratique comme réalité concrète, un régime parfois « bassement » procédural.
Cet entretien du 25 novembre 1996, réalisé par Daniel Mermet avec Cornelius Castoriadis à l’occasion de la sortie de "La montée de l’insignifiance" a été retranscrit aux éditions de l’Aube sous le titre "Post-scriptum sur l’insignifiance".


Bonnes écoutes; amitiés à vos oreilles et à vos cerveaux :)

Commentaires

1. Le mercredi, novembre 29 2006, 01:15 par Dulaurens

L'émission sur Cornelius est monstrueuse!!! A écouter absolument, pour adultes et adolsecents.

2. Le mercredi, novembre 29 2006, 10:28 par KannTo

Voilà un avis éclairé que je me dépêche d'éditer :)
Merci !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet