Moi, je ne sais pas ...

(...)
Il balança la salopette dans un coin et reprit la robe de noir absolu.
Bah, il avait fait une expérience. Une expérience, il devait le reconnaître, qu'il ne tenait pas à revivre. Il se sentait comme soulagé d'un grand poids.
Alors, c'était ça être vivant ? Une sensation de ténèbres qui vous tiraient en avant ?
Comment pouvaient-ils vivre avec ça ? Ils l'acceptaient pourtant, ils avaient même l'air d'y trouver du plaisir, alors qu'ils auraient logiquement dû sombrer dans le désespoir. Etonnant. Sentir qu'on est une toute petite chose vivante, prise en sandwich entre deux falaises de ténèbres. Comment supportaient-ils d'être vivants ?
(...)


La Mort, ayant fait l'expérience de l'humanité, à qui l'on réattribue son statut - Terry PRATCHETT - Les annales du Disque-monde : Le Faucheur (ed. Pocket)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet