Débordation

Un peu plein le cul en ce moment, mais, pourtant, la nécessité d’être fort, debout, se pose.

Je sais bien que c’est cyclique, et que ça va passer, mais c’est chiant quand même ... Ah ben c'est bien ça, donc : plein le cul ...


Et toujours cet enjeu, durant cette période de creux-de-vague moral, de ne pas poser actes ou non-actes (oui, plutôt) qui fragiliseraient le retour du beau temps moral … en d’autres termes, éviter de sécher le boulot et de prendre du retard sur les trucs pénibles que j’aime pô faire.

Mouais, c’est pas gagné, parce que c’est bien là ma faiblesse : j’ai un mal de chien à faire ce que je DOIS faire mais qui m’emmerde au plus au point. Et ma grande force dans ce défaut, c’est la capacité de mon cerveau à me trouver toutes les meilleures mauvaises excuses du monde me permettant de me mentir à moi-même … En fait, c’est super-dur à expliquer, ce machin.

Toujours est-il que, bordel, "j’en ai marre !" , mais faut serrer les dents, et les fesses, et attendre que ça passe en essayant d’assurer sur tous les plans …

Nan, parce que là, jusque mi-septembre, je sens que ça va être chaud : l’état moral de Ma Blonde, qu’en ce moment, ça va pas du tout et que je ne parviens pas à aider mais à qui je continue de servir d’exutoire dans ces moments là, la rentrée CP de P’tit Cœur qui l’angoisse super-fort (merci à la maitresse de maternelle grand de nous l’avoir autant stressée), la rentrée maternelle de P’tit Bout d’Acier qui risque d’être sportive si le début ne se passe pas bien.

(Parce qu’a priori, il est un peu comme moi, mon bonhomme : c’est super-dur de lui faire faire un truc qu’il n’aime pô … et là, lorsque nous lui rappelons avec un grand sourire que « c’est super ! Dans deux semaines tu vas aller à l’école de P’tit Cœur, tu es grand, tu vas te faire plein de copains et tu vas faire plein de choses ! Ouah, c’est vraiment génial », nous avons droit à un « Non ! ‘suis pas grand ! » franc et massif qui laisse présager certaines oppositions le jour fatidique).

Parallèlement aux états d’âme de ma petite famille (qui inclut tout de même des enjeux un peu stressant comme la perception future de l’Ecole par mes enfants (ce qui induit la question de leur investissement dans l’apprentissage et donc de leur avenir … et pas que professionnel)) et au boulot à gérer, il y a aussi et toujours cette putaindesaloperiedemerde de maison à faire avancer … et ça gonfle, et ça frustre, parce que même en ayant la motivation et l’envie, ben les journées continuent de n’avoir que 24 heures (les connes) et je continue d’avoir besoin d’un minimum de temps pour moi.

(Est-ce égoïste, comme me le dit Ma Blonde lorsque je lui en parle ?)(en même temps, ce temps que je prend, c’est pas à des heures où on peut faire fonctionner une perceuse à percussion ou s’amuser avec un marteau, hein (encore que …)).

Enfin, bref, résumons : salarié, papa, père, ami, mari, masseur, amant, punching-ball, apprenti bricoleur, cuisinier, blogueur, joueur (AoM, en ce moment), humain (avec ses doutes et ses faiblesses) … ça fait beaucoup de casquettes pour ma petite tête…



Mais ça va aller :-).

Commentaires

1. Le jeudi, août 23 2007, 17:35 par Ana

Houlà, ça a l'air dur, dur. Dire que je me plaignais de mon emploi du temps surchargé, je suis de tout coeur avec toi.

Bonne chance avec ta blonde, c'est vrai, les femmes peuvent être dures avec leurs amoureux, mais il est également vrai que tu n'as pas à pâtir des états d'âmes de ta belle. Courage!

C'est curieux je ressens un peu la même chose, peut être parce qu'actuellement ma vie est en chantier (et que je n'ai pas de pelleteuses pour faire avancer les choses plus vite), ou peut être parce que je ne suis qu'une sale gamine insatisfaite. Tous les jours au lever, j'énumère les raisons qui valent la peine de se lever, de se forcer, de se battre mais j'avoue que plus le temps passe, moins j'en trouve.

Pour tes bout'd'choux, je suis sure qu'ils vont réussir. s'ils sont comme leur père, il trouveront un chemin de toutes façons, même si ce n'est pas celui de tout le monde. ;)

J'espère que ça va aller pour toi, jte fais des bisous de soutien et d'encouragement (enfin si tu me permets).

2. Le jeudi, août 23 2007, 20:37 par solita

Non mais oh! NON, t'as pas le droit de flancher! Et puis quoi encore? On est pas sur terre pour le plaisir, manquerait plus que ça! Allez fainéant, puisque tu râles en plus tu vas te rajouter deux ou trois petites choses, genre, t'inscrire dans une salle de sport, un concours pour entrer à la star académie et reprendre tes études!!! Faut pas descounat!

Et n'oublie pas une flexion toutes les trentes secondes de ton nerf je sais pas quoi qui empêche ta guitarre de jouer ;-)

3. Le jeudi, août 23 2007, 23:31 par tsuki_c

on RESPIRE !!! t'as déjà oublié ??? ;-)

4. Le vendredi, août 24 2007, 11:08 par KannTo

Ana > Bien sûr que je te permets :-) (et plutôt deux fois qu'une ^^) !Merci :-)
J'ai l'impression que la vie est toujours en chantier : toujours quelque chose à faire, un problème à résoudre, qu'il soit matériel, sanitaire ou moral ... la vie n'est pas un long fleuve tranquille, comme disait l'enfant à sa cul-bénie de mère (référence ? :-) ).
Et peut- être, effectivement, que nous sommes tous des sales gamins insatisfaits ... ou qu'on ne sait plus attendre, patienter ... en tout cas, et c'est là le drame, il faut continuer à se lever le matin, même quand les raisons se réduisent à cette unique obligation morale !

Tu sais, je pense que si, je dois patir des états d'âmes de Ma Blonde : je ne suis pas avec elle uniquement pour les bons moments, et puis, bon, je l'aime, c'est normal d'être là. En revanche, pour nous, ensemble et individuellement, il faut que je puisse l'aider, et que nous avancions ... j'ai une idée sur le modus operandi, mais ça rejoint la nécessité d'avoir plus de temps dans mes journées (un peu la quadrature du cercle, en ce moment ...)

Solita > :-D
par contre, la flexion, de ce que j'ai pu comprendre, c'est pas indiqué : le nerf ne coulissant plus, la flexion du bras entraine une tension du nerf qui souffre : au contraire, bras tendu, tout le temps, pour soulager Monsieur ... (alors t'imagine l'air bête, avec en plus mon doudou bouteille d'eau ^^)

Tsuki_c > ben, je crois que si :-/ Il faut vraiment que je me procure le bouquin que tu m'as conseillé ...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet