Pas toujours, pas toujours ...

Quand j'étais un petit garçon, plein de vie et de joie
Un jour que j'étais très gentil, mon père me rapporta
Un jouet extraordinaire, avec de gros yeux verts
Je l'ai pris dans mes bras mais quand je l'ai posé par terre

Il faisait "Zip" quand il roulait,
"Bap" quand il tournait
"Brrr" quand il marchait
Je ne sais pas ce que c'était
Et je crois que je ne le saurai jamais
(...)


Claude FRANCOIS - Le jouet extraordinaire

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet