Inconstance

Voilà un titre que je risque de sur-employer, si je reste égal à moi-même ...


Salut, blog de moi,

Comme me voilà surpris de me rendre compte que je n'écris pas régulièrement dans tes pages ...

Oui, je te délaisse un peu, déjà ... Mais comme la plupart de mes amis à qui j'ai déjà fait le tour, tu restes présent dans ma tête, tout le temps.
Oh, j'ai plein de projets pour toi, crois moi ... le truc, c'est de m'y mettre ...

Bon, c'est vrai que je ne peux pas passer tout mon temps à tes côtés : j'ai une vie physique (si, si), des gremlins à aimer, un couple à sauver, une maison à retaper avec mon incapacité congénitale à tenir silmutanément un clou et un marteau ...
Et puis, tu sais quoi ? Il y a d'autres blogs, super intéressants, qui dessinent l'esquisse de personnes passionnantes, ne serait-ce que parce qu'elles existent. Et j'ai beaucoup de mal à quitter ces lectures pour me mettre à l'écriture.

Alors, il va falloir que je rationnalise mon temps (mais, sincèrement, c'est entrain de devenir la quête du graal). Plutôt que de me brancher quelques minutes tous les quarts d'heure pour parcourir fébrilement quelques pages en regardant l'horloge à tout bout de champ, et de culpabiliser quand j'ouvre la rubrique "nouveau billet" (parce qu'à ce rythme là, mes "objectifs" quotidiens ne se remplissent pas), je vais tâcher d'être raisonnable (j'ai regardé le sens dans le dictionnaire : ça pue) :
  • Faire mes billets hors connexion (comme celui-ci), parce que sinon, la tentation de me ballader dans les réflexions et les vies de ces chers autres est trop forte.
  • Résister (le mot n'est pas trop fort) à l'envie de jeter "vite fait" un oeil sur l'évolution des commentaires sur tel ou tel billet intéressant ou sur la mise à jour de blogs qui me tiennent à coeur (et il y en a beaucoup)... parce que le "vite fait" se transforme systématiquement en une heure bien tassée.

Alors, OK, on fait ça. En fait, c'est ça ou l'abandon (je me connais), alors que je suis convaincu que tu peux m'apporter beaucoup...

Au prochain billet, blog de moi

Commentaires

1. Le vendredi, mars 24 2006, 12:52 par bAm

1h seulement ? Ah oui c'est vrai j'oubliais... ^_^

2. Le vendredi, mars 24 2006, 13:04 par KannTo
D'abord, c'est très mesquin de ta part ;-)

Ensuite, j'ai envie de regarder "vite fait", dix minutes après m'être déconnecté :-/ ... enfer ... faut vraiment que j'arrête :-(

P.S. : Vraiment mesquin ... :-D
3. Le vendredi, mars 24 2006, 14:00 par tsuki_c

je pense que tu nous mets face à une réalité qui est celle de tous les bloggueurs un temps soit peu assidus... on est tous avide de suivre les posts de nos blogonautes préférés mais ce temps là n'est pas celui de l'écriture des notres.... dilemme !!! moi j'ai trouvé la solution !

je posts avant de répondre à mes coms et avant de faire le tour de ma blogosphère... au moins mon blog reste vivant ! pour le temps et bien ça reste un problème entier c'est vrai ! mais c'est comme les livres, vient un moment où faut savoir se raisonner ! ;-)

4. Le vendredi, mars 24 2006, 14:12 par KannTo
J'ai trouvé la solution, mais je ne sais pas comment la mettre en oeuvre : obtenir (du gouvernement, tiens, ils serviront à quelque chose comme ça) des journées de quarante heures (attention, hein, il n'y a pas "de travail" derrière "journées").
Ah ouais, ça serait le top.
Sinon, à l'inverse, la solution serait d'aller plus vite, comme Flash (le héros, hein, pas la bonne idée de sarkosy) ... mais pour celà, je crois qu'il faut se faire foudroyer (ou un truc pas sympa dans le genre), et en plus, ça ne marche pas à tous les coups... :-D

Ah ben tiens, je suis sur le net, moi ?!?! oouuhhh, pas bien KannTo, file faire ton ménage :-(
5. Le samedi, mars 25 2006, 15:50 par Nickie

hummmm.. comprends ça... un moment donné, j'ai dû me parler moi aussi pour y passer un peu moins de temps... Anyway, comme j'ai peu de comm, je passe pas 1 heure à y répondre hihihi

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet