Eblouissement parangonique

Dans ma petite vie bien rangée, il se passe des choses passionnantes.

Si si.

Par exemple, il y a deux mois, j'ai acheté une nouvelle voiture, parce que ma vieille et fidèle Clio, elle avait tendance à démarrer quand elle en avait envie (soit dit en passant, pas très souvent)(En même temps, elle avait un peu 320000 kms, c'est pas comme si je gâchais non plus ...). Donc, j'ai acheté une nouvelle voiture, et en l'occurrence, un break.

...

Mais non, c'est pas ça le passionnant, laissez moi y venir.




J'ai donc acheté un break (le moins cher de sa catégorie, faut pas déconner non plus) parce que pour convoyer la petite famille, c'est quand même plus pratique, même si c'est moche.
Et ce qui vraiment bien, c'est qu'en plus d'avoir de l'espace pour mettre Ma Blonde, mes gremlins et les effets de chacun quand nous partons à l'aventure chez les grands-parents, ben j'ai de la place ... pour faire de la guitare (ça te la coupe, hein ? Je te l'avais dit que ma vie était bourrée de trucs passionnants).

Ben oui, je m'explique : il se trouve que mon boulot habite plutôt loin de là où je vis (c't'idée, aussi), si bien que le break (mais non, pas le véhicule, là, je parle de la pause-déjeuner. Faut suivre un peu, aussi) du midi, qui plus est obligatoire (c'est un scandale !), je suis bézef pour le passer peinard devant mon PC de chez moi. Et ça, c'était du temps perdu (et pour que moi, je ressente ça, je te raconte même pas).

Toujours est-il que, paf, voilà le break (là, c'est de la voiture dont je parle) qui arrive.
Avec son coffre qui engloutit le flight-case qui héberge amoureusement ma Charvelàmoiquej'aime et un ampli (sur pile ! Rhââââ lovely !) tout en cachant astucieusement l'ensemble à un éventuel emprunteur.
Avec son espace sur les sièges arrières qui me laisse tout ce qu'il faut de confort pour m'installer avec ma gratte sans avoir à me faire greffer trois coudes supplémentaires à chaque bras.
Avec un bon lecteur CD qui m'accompagne fidèlement grâce aux backtracks dont je le nourris.

Et donc, voilà ... ça fait environ quatre semaines que je m'offre 3/4 d'heure à une heure de guitare, sur l'entre-midi, presque cinq jours par semaine, tranquille peinard sur le parking d'un magasin désaffecté (pis accessoirement, je passe moins de temps à me remplir la panse pour tromper l'ennui, ce qui est mon doubleeffetkiss-coolàmoiquimefaitperdremagraissesuperflue ^^)

C'est pas de la balle, ça ?

Ce qui est chouette, du moins, pour moi, c'est que tout ce temps, je réussis à en faire un semblant de quelque chose qui ressemble à de l'apprentissage et du perfectionnement. Et globalement, ça marche (super lentement, et je n'aurais pas écrit ça il y a encore une semaine et demi, mais ça marche)(décidément, c'est pas beau de vieillir ... les neurones qui dégagent, les articulations qui grippent ...)(Ah, excusez-moi, faut que j'aille pisser, euh, ma prostate, vous comprenez ...)(désolé :-/).

Cette envie de reprendre un apprentissage, ça fait un moment (des années !) que ça existe. Et puis il y quelques mois, c'est produit l'évènement qui a provoqué un déclic, puis le murissement de la chose, et partant, un félin bond sans hésitation aucune sur l'occasion que représentait le changement de voiture.

Et l'événement en question le voici (oui, parce qu'en fait, je te bassine depuis tout à l'heure, juste pour en arriver là -_-') : c'est la découverte sur dailymotion d'un guitariste absolument incroyable.

Incroyable, il l'est autant par ses reprises que par ses compositions. Me concernant, c'est un coup de cœur à chaque fois, à la première écoute.
Au-delà d'un feeling créateur qui m'émeut (mais ça, c'est subjectif), ce type a une technicité, une maitrise de l'instrument et de la musique (au sens connaissance et théorie) qui semblent à peine croyables et quelque peu surnaturelles (et c'est ce qui est bien avec les vidéos : on capte les gars qui sont gourds des doigts (comme votre serviteur) et ceux, beaucoup plus rares, pour qui l'instrument est une extension des membres.)

Le Monsieur se surnomme Cinématar et il déchire tout sur son passage.

Histoire de ne pas parler dans le vide, voici une des ses créations que j'aime beaucoup :



Mais c'est loin d'être la seule (que j'aime). Par ailleurs, ses reprises de grands de la guitare sont justes sans défaut, et, pour les amateurs, vous serez d'accord avec moi que les gars ou les filles capables de reprendre du Steve Vaï (que j'épouserai avant Zizanie) ou du Satriani sans avoir l'air manchots, ben ils se comptent sur les doigts d'une main de lépreux (Whô, bon goût inside, faites gaffe).
Ben le Monsieur, il te reprend des titres mythiques, genre "For the love of god" ou " Surfing with the Alien", aussi facilement que si c'était Je l'aime à mourir de Cabrel. Et en plus je mens même pas, vise un peu la suite :






Enfin, last but not least, il est complètement polyvalent, dans les feeling et dans les technique. Pour preuve, ce flamenco (style musicale qui m'emballe pas plus que ça d'habitude, mais là, j'ai juste envie de mourir):



Voilà, pour conclure ce billet beaucoup trop long, je ne peux que vous inviter à visiter sa page de vidéos sur dailymotion ; d'autres vidéos et compos vous y attendent et je suis certain que, même sans être fan de guitare typée rock/fusion, vous tomberez sur un titre qui vous ravira.
(pis tant que j'y suis, un grand merci à Cinématar qui s'inscrit comme un de mes parangons musicaux. Big up !)

Bonnes écoutes (et merci d'avoir supporté ma logorrhée) (Rhâââ, mais ça fait du bien ^^)

Commentaires

1. Le mardi, juin 23 2009, 22:59 par lemenhir

Et bien, on fait enfin pouvoir la faire cette chanson... :)

une petite question suite à cette extrait de ta prose : " tranquille peinard sur le parking d'un magasin désaffecté ", j'ose espérer que ce n'est point en raison de ton entrainement, mais juste que tu as repris la musique trop tardivement pour qu'il garde ses clients... :D

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet