Bordel, donc ...

Fin juillet, un petit chat noir et blanc, un peu trop maigre, a choisi notre maison, et nous a choisi, nous.

Elle (car c'était une fille) est bien tombée, puisque les chats, on adore ça.

A la gamelle de notre grosse mèmère (qui soufflait tant qu'elle pouvait, mais c'était juste histoire de dire), elle s'est remplumée et nous avons appris à nous connaitre.

Caline, curieuse, joueuse, elle a vite pris sa place (une place de chat : calins, gratouilles, chapardage sur la table, dodo a n'en plus finir, jeux dès qu'un truc remue dans son champ de vision).

Ces derniers temps, aussi, elle venait squatter mes genoux dès que je m'installais à l'ordi ; très agréable (oui, parce que notre grosse mémère, elle est un peu psychotique sur les bords, alors, les calins ...).

Et puis il y a trois heures, alors que les gremlins rentraient de courtes vacances, elle a profité, à mon insu, de ce que la porte d'entrée était ouverte pendant qu'on rentrait les bagages pour exercer sa curiosité dehors, sur le trottoir, à coté de la route.

Et puis un gros con est passé à 90 km/h devant chez moi et a fauché mon chat sous mes yeux. Le choc a éclaté sa gueule et l'a énucléée. Elle est morte une minute plus tard.

J'ai un peu les boules, là ...

Les gremlins n'ont rien vu. P'tit Coeur l'a juste vue sortir et s'en inquiète encore fort. Je ment donc à ma fille comme un arracheur de dent, mais je ne sais pas faire autrement. Ce petit chat était à tout le monde, et d'abord à lui-même, mais elle se l'était appropriée. Donc, là, sans affirmer qu'il reviendra, je lui rappelle les mises en garde du début : de la même manière qu'elle nous avait choisis, elle pouvait repartir comme elle était venue ... Non, je ne sais pas faire autrement.

Voilà ... et puis là, je suis à l'ordinateur, et j'ai froid aux genoux ...

Ouais, fort les boules, quand même ...

Commentaires

1. Le mercredi, octobre 31 2007, 10:19 par pkdille

Y a pas grand chose à dire ... Juste que j'ai lu, que j'ai été émue ... et que je te comprends à défaut de te donner le réconfort que je souhaiterais.

2. Le mercredi, octobre 31 2007, 11:14 par Ana

je ne sais que te dire, pauvre tit chaton, pauvre toi...

je vais encore parler de moi (pour changer), mais ton texte m'a fait penser à Kuyon, mon chat qui a élu domicile chez nous sans que l'on sache vraiment pourquoi... Et que j'ai grondé ce matin car j'étais pressée et qu'il se frottait à mes jambes...

Putain mais c'est dégueulasse, un chat innocent et un enfoiré inconscient... Je ne sais pas si mentir est une bonne ou mauvaise chose, mais préserver tes enfants, c'est peut être mieux. Seulement ils risquent de culpabiliser: "le chat les a abandonné parce qu'ils n'étaient pas assez bien". Enfin malgré tout à ta place j'agirais comme toi.

3. Le mercredi, octobre 31 2007, 15:11 par Dominique

Elle est avec le premier chat bouddhiste (qui contournait le moineau croisant son chemin), le vénérable Fakir de l'Hirondelle, au paradis des animaux. Peut-être vont-ils se marier? (Oui, quand il s'agit de bestioles, je vire cucul-la-praline. Et puis zut, quoi. Rien à vendre.)

4. Le mercredi, octobre 31 2007, 18:29 par tsuki_c

quand les routes se croisent de façon éphémère c'est toujours trop court et je sais de quoi je parle mais il faut se rappeller qu'elle a eu une grosse dose de bonheur avant la fin grâce à votre maisonnée ! les mots ne font rien dans ces cas là... je t'envoie juste un bisou... et une pensée émue pour la minette !

5. Le jeudi, novembre 1 2007, 17:31 par eguemarine

90 km/h, ce n'est pas un peu trop vite devant des maisons ?

Bon courage pour réconforter tes gremlins, et pour toi aussi...

6. Le vendredi, novembre 2 2007, 23:12 par Kazo

Ces imbéciles au volant me révolte. Imaginez un gamin courant après la chatte pour la rattraper...

7. Le mardi, novembre 6 2007, 16:54 par Io

Vraiment navrée pour ton chat :/

Bon courage pour expliquer aux enfants . . . Je ne sais pas quel âge ils ont, mais il est peut être bon de leur dire ce qu'il est arrivé. Sinon il risque de croire que le chat ne vous aimait pas :/ et ça c'est encore pire crois moi.

Donne nous des nouvelles :)

8. Le jeudi, novembre 8 2007, 16:22 par Fantomette

Quand j'étais p'tite, j'avais la même, une chatte qu'a débarqué d'on sait pas trop où et qu'est arrivée chez nous. Pareil, des chats chez nous, on aimait ça. Comme ta fille, elle était pas à moi mais je me l'étais "appropriée". Et un jour où elle squattait mes genoux pendant que casque sur les oreilles calepin-crayon à la main je tentais de recopier les paroles d'une chanson, je l'ai envoyée paitre, elle me gênait. Et c'est moi qui ai ouvert la porte aux voisins qui ont sonné avec la bestiole dans les bras, 5 minutes plus tard, le milieu du corps aplati, elle s'est fait écraser devant la maison. J'avais 12 ans, hein, j'ai dormi trois nuits de suite dans la piaule de mes parents, seule j'arrivais pas. Je sais, je t'aide pas à trouver une façon d'expliquer ça à tes mômes, mais leur dire qu'elle est repartie comme elle était venue, je trouve ça bien.

9. Le vendredi, novembre 9 2007, 01:10 par KannTo

Merci à vous pour vos gentils mots et vos remarques judicieuses.
Je suis lachement resté sur l'explication du "elle est repartie comme elle est venue", "un chat, c'est libre", et Ma Blonde a aussi suggéré que la petite chatte avait pu trouver un copain ... ça passe, il ne semble pas y avoir de culpabilisation, mais la question est quotidienne : "elle est où ?" ; "est-ce qu'elle est revenue ?"

Quant à moi, toute proportion gardée, je suis surpris de l'écho que ça provoque en moi ...

Encore merci ...

10. Le vendredi, novembre 9 2007, 21:59 par Béa

Je crois que je leur dirais aux petits, avec des mots doux. Le mois dernier, nous avons expliqué à mes neveu et nièce qu'une amie avait dû faire euthanasier sa minette (15 ans de vie commune) atteinte d'un cancer. "Une piqûre, elle a fermé ses yeux et son coeur s'est arrêté de battre". Emotion de fond mais pas de larmes. Donc peut-être leur dire les choses en occultant le côté "gros con". Tiens-nous au courant !

11. Le samedi, novembre 10 2007, 11:18 par KannTo

Je ne pense pas.
Je vais rester sur la première version, même si dans le cas d'une mort de vieillesse je te rejoins complétement.
D'abord parce que dans le cas de ma minette, il y a des responsabiltés réelles (le chauffard) mais aussi possiblement imaginées( mamie qui n'a pas vu le chat passer entre ses jambes, maman qui n'est pas sortie assez vite, papa qui n'a pas fait attention au chat, et même et surout, P'tit Coeur qui n'a pas retenu le chat, que sais-je ...), et que je n'ai pas envie que ma fille se mette martel en tête en développant une phobie de la route ou en en voulant à sa grand-mère ou en se tenant elle-même pour responsable (je ne saurai pas l'aider si c'est le cas ..).
Ensuite, parce que j'ai du mal à prendre du recul par rapport à cet enchainement d'évennements qui aboutit à quelque chose de définitif, une perte irréversible ...

Enfin bref ... je suivrai ton conseil quand notre grosse mémère arrivera en bout de course, mais là, on s'en tiendra au chat baroudeur (sauf si ça turluppinait trop mes gremlins, mais finalement, cette version ne semble pas leur poser de problème).

Merci du passage, en tout cas ^^

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet