Pas trop vite ...

Tu m'appelais « Papou »
Surtout tu m'appelais
Te pendais à mon cou
Quand la vie t'effrayait
Moi j'étais là pour te construire
Le plus joli des avenirs
Est-c'que j'y suis arrivé

C'était le temps béni
Des cours de récré
Et des rues de Paris
Que tu découvrais
Dans nos regards rempli d'etoiles
La vie brûlait comme aujourd’hui
Mais sans cette nostalgie

Adieu l'enfance
Et l'innocence
De ces années lointaines
De ce joli temps disparu
Où est l'insouciance
De tes dix ans
Qui ne reviendront plus
(...)


RENAUD - Adieu l'enfance

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet