1/4 d'heure misogyne

...


Ma Blonde me fait chier.

Je ne sais pas dans quel club elle s'entraine, mais vraiment, elle est très forte ...

Faudra que je me penche sur sa généalogie, histoire de vérifier si elle a pas des ancêtres du côté des Highlands (rapport à la douche des gens du coin ...)

Ceci dit, en parcourant certains blogs féminins (nan, je ne mettrai pas de nom), elle n'est apparemment pas la seule à pratiquer ce sport : faire chier.
Mais pour les autres concurentes (parce que vu le niveau de Ma Blonde, c'est forcemment une compétition, c'est pas possible autant d'acharnement !), c'est pas pareil, ce n'est pas après moi qu'elles en ont.
Forcemment, c'est moins grave (mais je compatis pour les souffrances endurées par leur copain ami époux tête de turc préféré).

Et je suis misogyne si je veux : une fois n'est pas coutume, comme disait l'abbé Chamel autrefois, et comme dirait Bénabar aujourd'hui: "ça sert à rien, mais ça soulage"

Ma Blonde me fait chier.

J'ai presque envie de ressortir Brassens, tiens, mais j'ai la flemme (ça épuise le rôle de sac de sable), alors, je met seulement le lien et j'en profite pour le crier haut et fort : elle m'emmerde !

(Oui, je lui ai dit ... Oui, je lui ai dit pourquoi ... Oui, elle a été encore plus chiante (enfin, là, c'est limite surhumain !!) ... Oui, je sais, il faut toujours fermer sa gueule dans ces cas là, mais des fois, j'oublie ...)

Commentaires

1. Le vendredi, juin 16 2006, 23:54 par eguemarine

Une petite chanson douce et puis on les aime nos blondes

" Dans l'eau de la claire fontaine Elle se baignait toute nue Une saute de vent soudaine Jeta ses habits dans les nues

En détresse, elle me fit signe Pour la vêtir, d'aller chercher Des monceaux de feuilles de vigne Fleurs de lis ou fleurs d'oranger

Avec des pétales de roses Un bout de corsage lui fis La belle n'était pas bien grosse Une seule rose a suffi

Avec le pampre de la vigne Un bout de cotillon lui fis Mais la belle était si petite Qu'une seule feuille a suffi

Elle me tendit ses bras, ses lèvres Comme pour me remercier Je les pris avec tant de fièvre Qu'ell' fut toute déshabillée

Le jeu dut plaire à l'ingénue Car, à la fontaine souvent Ell' s'alla baigner toute nue En priant Dieu qu'il fit du vent Qu'il fit du vent... "

2. Le samedi, juin 17 2006, 00:02 par KannTo

Et après, faut enchainer sur :

Jamais sur terre il n'y eut d'amoureux
Plus aveugles que moi dans tous les âges
Mais faut dir' qu' je m'étais creuvé les yeux
En regardant de trop près son corsage

Un' jolie fleur dans une peau d'vache
Un' jolie vach' déguisée en fleur
Qui fait la belle et qui vous attache
Puis, qui vous mèn' par le bout du coeur


Brassens raconte la vie ;-)

3. Le samedi, juin 17 2006, 09:23 par solita

Bon , je serais pas passé pas là... je repartirais sur la pointe des pieds... oups

4. Le samedi, juin 17 2006, 10:54 par Ana

Je crois surtout que l'on pourrait retourner la chanson... Vous etes au moins aussi chiant que nous...


(...) Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. (...)

On ne badine pas avec l'amour. De Musset.

5. Le samedi, juin 17 2006, 11:22 par niko

Un jour une fille m'a dit qu'elle faisait chier son mec exprès, parce que ça la faisait rigoler. Ca a été la fin de mon adolescence utopiste ;-)

6. Le vendredi, juin 23 2006, 09:43 par KannTo

Solita > mais non, c'est quand même pas un billet "No women allowed" quand même :-) . Et puis ça ne s'adresse pas à toutes les femmes ...

Ana > ben d'abord, De Musset, il parle de lui comme il veut, hein :-) . Et ensuite, dans la définition qu'il donne des hommes, ils n'ont rien de chiant :-D !

Niko > il y a deux manières de voir la chose :

  • il y a des extrèmes partout
  • tu as rencontré une fille très honnête :-D

Bon, j'arrête avec ma misogynie à deux balles.
Bisoux à toutes les douces pour me faire pardonner :-)

7. Le vendredi, juin 23 2006, 10:37 par Ana

Tu es d'une mauvaise foi a tout epreuve! Ose nier ton potentiel de chiantise!

Mais moi aussi, j'adore faire chier Roland, juste par principe. Et des atouts chiantises j'en ai: vegetarienne, insolente, ironique, shopping-addict, parents ingerables, distance...
Exemple d'une chiantise reussit: trois heures de shopping, a hesiter entre la rouge et la bleu, pour finalement ne rien prendre, j'aurais du me rendre compte plus tot que c'est horriblement cher. Non, je ne le fais pas, il se vengerait en m'emmenant au stade ^^

8. Le vendredi, juin 23 2006, 11:34 par KannTo

"Tu es d'une mauvaise foi a tout epreuve" > on me le dit souvent, effectivement :-)

Ose nier ton potentiel de chiantise > Ah non, je ne nie pas mon potentiel de chiantise, je réfute seulement le fait de l'utiliser :-D

Mais moi aussi, j'adore faire chier Roland, juste par principe > oh my god ... c'est le juste par principe, qui achève ;-)

Non, je ne le fais pas, il se vengerait en m'emmenant au stade > ça, se serait vraiment bas et mesquin :-D

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet